La Raviège

D’un lac jaillit une source de plaisirs…

C’est fou ce que la création d’un lac à vocation hydro-électrique peut modifier une vallée et son environnement. À l’ouest de La Salvetat-sur-Agoût, l’agreste vallée de l’Agoût a, en 1958, été partiellement envahie par cinquante millions de mètres cubes d’eau, immergée sur une longueur de onze kilomètres et une largeur moyenne de quatre cents mètres. L’événement a donné naissance au lac de la Raviège. Débutés en 1954, les travaux de construction du barrage avaient été terminés en 1957.

Maintenant, outre une vocation de matière première pour la fabrication d’électricité, les eaux du lac de la Raviège sont le support de tous les plaisirs nautiques. À l’exception du jet-ski, tous les loisirs et sports nautiques sont pratiqués sur le lac. Depuis la base nautique des Bouldoïres, des activités aussi diverses que variées sont proposées : pédalo, canoë, voilier et bateau à moteur, planche à voile, ski nautique, promenade sur l’eau, etc… Sur la base elle-même, une infrastructure d’accueil existe : bar, buvette, restauration, hébergement… Même une piscine !

Depuis une plage ensablée, en juillet et août, les baignades sont surveillées. Et autour du plan d’eau lui-même, entre prairies, landes et forêts, il est possible d’effectuer des balades à cheval et autres randonnées pédestres et vtt.

Enfin, cerise sur le gâteau, des travaux effectués sur le barrage en 2014 ont provoqué l’ouverture d’une deuxième base nautique au Gua des Brasses, face aux îles Redondé. En toutes saisons, les activités de pêche et de plaisance peuvent désormais être pratiquées, doublant quasiment l’offre touristique. Un lac, ça peut vraiment changer la vie !

raviege420x715

Images d’eau

Le diaporama ci-contre s’ouvre sur des images saisies fin juin 2015. Une seule rive du lac y figure actuellement. Il sera progressivement complété . Pour ouvrir ce diaporama, cliquer sur une miniature.

Quelques chiffres significatifs

  •  Date de mise en eau : 1957
  •  Hauteur du barrage : 35 mètres
  •  Superficie du lac : 410 hectares

 Le lac de la Raviège s’étend sur trois territoires communaux : La Salvetat-sur-Agoût (300 hectares), Anglès et Lamontélarié (deux communes du Tarn)

Base nautique, plage des Bouldouïres et Gua des Brasses

Centres des animations sur les rives du lac de la Raviège, la base nautique et la plage des Bouldouïres concentrent tous les types d’attractions susceptibles d’intéresser un public en recherche de mouvement.

Les personnes soucieuses de tranquillité disposent de la nouvelle plage du Gua des Brasses.

photos JMH

Sous l’eau du lac, d’autres temps ont sombré

L’existence du lac de la Raviège ne fait pas oublier les années antérieures à 1958, quand l’Agoût flirtait avec le hameau de Peyrelade aux vestiges aujourd’hui engloutis sous les eaux et dont, seul, le pont demeure, visible lors des vidanges.

Poète et écrivain salvetois, Émile Vincent évoque les pages de ce passé dans un livre publié en 1986 par l’imprimerie Maraval de Corniou dans la collection « Mémoire de la Montagne du Haut Languedoc », résumant sa démarche en deux phrases : « …J’ai vu mourir mon pays, ma maison… J’ai écrit ce que j’avais à dire avant que tout ne soit

oublié. J’ai voulu faire savoir ce qu’était ce pays disparu et comment nous y vivions avant que l’oubli ne s’installe… »

Engendrés par un impératif d’époque – l’accroissement de la production électrique par barrages hydrauliques – les loisirs et joies nautiques d’aujourd’hui, qui ajoutent heureusement à l’économie locale, tendent à faire sombrer le souvenir. Quelques cartes postales, jaunies par les ans et l’usage, témoignent d’autres temps rangés dans les rayons de la nostalgie, de l’amertume et, peut-être, des regrets. Passe tout de même la vie…

error: Désolé ! Ce contenu est protégé