La musique sait parfois défier les cieux…

Salvetat Country : Un festival 2016 humide et… attractif

La Salvetat sur Agoût. Salvetat Country

2016 aura été, pour cette troisième édition du festival organisé par l’association Salvetat Country, une année en demi-teinte. Pour deux raisons principales : les intempéries et l’accumulation d’événements populaires sur la montagne, un même week-end.

Bien arrosées, les matinées de samedi et de dimanche ont été vécues frileusement. Peut-être impressionné par la pugnacité des festivaliers, le soleil a fait de timides apparitions durant les deux après-midis au cours desquels la musique a fait monter la température. Samedi, le cours de danse d’Arnaud. Dimanche, la prestation de l’ensemble Crazy Pug aux guitares enflammées capables de redonner du rose aux joues.

Le « clou » du festival a été, sans conteste, la prestation du groupe Back West au cours de la soirée de samedi. Connu des habitués de La Salvetat-sur-Agoût pour avoir participé aux animations de l’édition 2015, redemandé donc, l’orchestre a engagé cette fois un duel avec les cieux et fait déferler un enchaînement de rythmes soulevant l’enthousiasme. Ça valait la peine d’être là, en nocturne sous le grand chapiteau dressé stade du Redoundel.

Des œufs pas dans le même panier

La pluie n’a pas été la seule responsable d’une fréquentation en demi-teinte du festival. Le dimanche 19 juin, le village de Fraïsse-sur-Agoût a organisé sa traditionnelle fête des fleurs systématiquement programmée le jour de la Fête des Pères et le bourg de Lacaune a vécu sa fête annuelle de la charcuterie toujours très fréquentée. Sans oublier que le comité des fêtes salvetois a placé sa fête de la musique le vendredi 17 juin au soir… Rudes concurrences !

À se demander à quoi pensent les organisateurs d’événements, quels qu’ils soient, sur notre petite montagne… Pas à se coordonner, c’est certain ! Ce qui contribue inévitablement à écarteler les Haut-Languedociens certains

week-ends, à les encourager au sommeil pendant d’autres week-ends et, donc, à rédiger des agendas chaotiques, à générer des humeurs. Les dirigeants des différents Offices de Tourisme seraient sans doute bien inspirés de se concerter sur ce sujet. S’il a manqué d’une participation montagnarde, le festival de Salvetat Country a cependant marqué un point important : celui d’une capacité d’attraction extra-régionale. Pour bon nombre d’entre eux, les festivaliers country n’hésitent pas à parcourir la France pour se retrouver et se réjouir. S’étant taillé une réputation parmi eux, le festival salvetois reçoit désormais des participants de toutes les régions. Ainsi ce Normand, ayant parcouru près de mille kilomètres avec sa caravane pour rejoindre La Salvetat-sur-Agoût : « Je ne savais pas où se situait ce village avant d’y venir… Mais j’avais entendu parler de son festival ! »

Faire rayonner le renom local au-delà de la seule montagne, voilà un bel atout. Une excellente raison pour poursuivre.

Salvetat Country. Festival 2016
Sous un large chapiteau, centre d'attraction et d'activités pour deux journées alternant matins humides et après-midis discrètement ensoleillés

Images d’après-midis

Samedi : Workshop Dance Country avec Arnaud

Dimanche :  l’orchestre Crazy Pug

Images d’une soirée

Samedi : l’heureux retour de l’orchestre Back West

Texte et photos JMH

 Contact

Jean-Jacques Jacquier (06 76 61 77 09)    Courriel : jeanjacques.maria@sfr.fr

Site Internet : http://salvetatcountry.e-monsite.com