Pour patienter, en attendant d'en venir au "local", quand les responsables agricoles le voudront bien...