Rajeunie,

la maison de retraite

inaugurée

Après trois ans de travaux et plusieurs mois de patience, la maison de retraite Lou Redoundel a été inaugurée le vendredi 11 septembre 2015, en présence d’un certain nombre des soixante-huit résidents, du personnel et de plusieurs dizaines de personnalités, entrepreneurs et membres des familles des résidents, invités à assister à l’événement.

Marie-Pierre Pons a coupé le ruban symbolique. Philippe Boudet et Marie Gouaillard ont conduit une visite de l’établissement dont

mesquida720x420
Kléber Mesquida, député et président du Conseil départemental, rencontre une résidente en compagnie de Marie-Pierre Pons, conseillère départementale

  l’organisation en termes d’architecture et de facilité de vie a suscité maints commentaires approbateurs.

Président du Conseil d’administration, Jean-Christophe Mialet a ensuite accueilli, sous un chapiteau dressé sur une portion de pelouse, l’ensemble des participants qui devaient entendre six prises de paroles avant de faire un sort à un délicat et sympathique buffet confectionné dans les cuisines de Lou Redoundel. On lira l’intégralité de l’allocution du président en pièce jointe.

Complémentaire et technique, l’intervention de Philippe Boudet a détaillé  » ce qui est sous le capot », à savoir, qu’après travaux, le prix de journée d’un résident s’élève à 62 €, soit une augmentation de 6 € contre une moyenne départementale de 10 à 12 €, à circonstances égales. Le coût global de la restauration est de 7 346 000 € pris en charge à hauteur de 1 475 000 € par le département de l’Hérault, 653 000 € par la commune de La Salvetat-sur-Agoût, 650 000 € par la Région Languedoc-Roussillon et 300 000 € par la Caisse Nationale pour la Solidarité et l’Autonomie (CNSA), soient des participations de bon niveau grâce auxquelles la part de l’établissement se situe à 30% du coût global.

Le directeur a également adressé de solides remerciements aux concepteurs du nouveau bâtiment et aux intervenants sur un chantier « parfois complexe » puisque réparti en douze lots. Il a également souligné la compréhension des médecins et des personnels soignants, des employé(e)s et, naturellement, des résidents, pendant la durée des travaux.

Selon lui, outre la création du service maintenant ouvert aux personnes âgées désorientées (cf. l’intervention de J-C Mialet), la maison de retraite Lou Redoundel fait également figure de prototype pour une restructuration envisagée de l’hôpital de Saint Pons-de-Thomières. Philippe Boudet a terminé en saluant la mémoire de Louis Bacou, résident disparu ayant légué ses biens à l’établissement.

La solidarité inter-âges, une affaire départementale

Pour Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, les différents soutiens financiers précédemment évoqués sont considérés comme « une aide salvatrice » sans laquelle les travaux de restauration réalisés n’auraient pu être engagés.

Déléguée aux forêts et bois au sein du Conseil Régional, Rose-Marie Losma a longuement développé le thème connu des énergies renouvelables alors que, lui succédant au pupitre, Francis Cros, s’est attaché à raviver la mémoire de la maison de retraite en puisant dans les anecdotes et les réalisations historiques. Confirmant que la mutualisation de l’établissement avec son équivalent de Saint Pons-de-Thomières a été une sage décision, le président de la Communauté de communes de la montagne du Haut Languedoc a ensuite exposé la somme des efforts de stabilisation du terrain du Redoundel réalisés pour le rendre constructible.

Au député et président du Conseil départemental Kléber Mesquida de conclure en termes précis, également plaisants et détendus. Indiquant l’importante part prise par le Conseil départemental en termes de compétences sociales, notamment par l’aide personnalisée aux personnes âgées (APA) : « 1 400 000 € en capital, 800 actes annuels de solidarité… », se disant attaché à la qualité d’ambiance et de soins dispensés dans les maisons de retraite départementales, l’élu a rejoint le gazon du Redoundel en saluant « l’ingéniosité de l’homme de l’Art qui a donné une fonctionnalité remarquable à cet établissement » en la personne de l’architecte Olivier Marty. Lyrique en évoquant la chaîne des générations et l’âge d’or de l’existence, Kléber Mesquida a conclu en souhaitant tout sourire « longue vie » aux uns et aux autres.

 Les invités du jour

Ont été reçu(e)s par Mm. Jean-Christophe Mialet, président du Conseil d’administration, Philippe Boudet, directeur de l’hôpital de Saint Pons-de-Thomières et de la maison de retraite, et Melle Marie Gouaillard, attachée d’administration hospitalière responsable de l’établissement :

Mm. et Mmes Kléber Mesquida, député de l’Hérault, président du Conseil départemental, Rose-Marie Losma, conseillère régionale représentant le président Alary, Marie-Pierre Pons, conseillère départementale, Francis Cros, président de la Communauté de communes de la montagne du Haut Languedoc, Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, André Bacou, maire de Fraïsse-sur-Agoût, les adjoints et conseillers municipaux de La Salvetat-sur-Agoût, le docteur Louis-Paul Espel, médecin coordonnateur, les différents praticiens intervenant dans l’établissement, les représentants d’administrations en charge de la santé publique, les représentants des sapeurs-pompiers et de la gendarmerie, les présidents et représentants d’associations, les responsables et représentants des entreprises ayant participé à la transformation de l’établissement, les représentants des familles de résidents, etc.

 Images inaugurales de la maison de retraite


retraiteinter720x370
error: Désolé ! Ce contenu est protégé