Archives année 2015

Vous trouverez ici les reportages des différents événements de la vie locale qui se sont déroulés à La Salvetat-sur-Agoût, au cours de l’année 2015.

Le Téléthon 2015 à La Salvetat-sur-Agoût

Fête de la générosité et de la convivialité

Bel après-midi, dimanche 29 novembre. La salle des fêtes a rayonné sous les sourires, la gentillesse et les plaisirs. Après la visite de la caserne des pompiers en matinée, la « première manche » populaire du Téléthon 2015 a été passée au filtre de la convivialité villageoise. Chef d’orchestre : Marco, le devenu célèbre animateur de « Radio Peinard ». Ambiance musicale assurée par le trio des « Tontons Salvetois » et les chansons aux forts accents hispaniques de Ritta Bella*. Intermèdes démonstratifs des cow-boy (un seul) et cow-girls de « Salvetat Country », des demoiselles des « Majo-Girls » de l’Entente Fraïsse-sur-Agoût/La Salvetat-sur-Agoût, entraînées par Cathy Mas. Vente de gâteaux et buvette assurées par l’UNRPA. Voir les résultats du tirage de la tombola ci-dessous.

La semaine suivante, dimanche 6 décembre, matinée grise et frisquette sur l’Esplanade des Troubadours pour les challenges sportifs proposés par l’USS. L’équipe d’Isabelle a eu grand mérite d’animer diverses épreuves distrayantes, à caractère sportif, au bénéfice de la jeunesse locale. Quelques familles, en nombre trop réduit, ont encouragé des enfants qui, eux, se sont régalés d’affrontements plutôt rigolos. Même atmosphère pour les matches de rugby, en début d’après-midi.

Point d’orgue des deux dimanches : Le spectacle proposé le 6 décembre en fin d’après-midi par la compagnie théâtrale « Itinéraire Bis », sur la scène de la salle des fêtes. De quoi séduire d’entrée les habitants de la montagne venus voir et entendre Gilles Buonomo présenter talentueusement sa version du roman autobiographique combien célèbre en Haut Languedoc de Jean-Claude Carrière : « Le Vin Bourru ». Depuis l’année 2001, date de sa publication par les éditions Plon, chaque famille haut-languedocienne se doit d’ailleurs de posséder un exemplaire de l’ouvrage dans sa bibliothèque.

Sur une mise en scène de Grégory Nardella, avec le soutien vidéaste de Fabrice Favel, l’aisance théâtrale de Gilles Buonomo a magistralement enveloppé un récit pimenté d’anecdotes et d’images aux saveurs de nos terroirs. Succès garanti pour l’organisation assurée par l’association « Culture et Traditions ».

Les différentes collectes et remises de dons effectuées et reçues au cours de la campagne salvetoise ont rapporté la somme de 2.668, 50 Euros. Un vif remerciement est adressé aux personnes, commerçants et associations qui se sont investis dans l’opération.

Enfin, régalez-vous (peut-être) des photos de l’après-midi du 29 novembre et de la journée du 6 décembre.

Résultats du tirage de la tombola du 29 novembre
  • 1er lot : Tailhades Pierre
  • 2ème lot : Azaïs Monique
  • 3ème lot : Boyer Aimé
  • 4ème lot : Gavalda Lucie
  • 5ème lot : Clara Solene

Images de vos sourires

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !


*Ritta Bella demeure à Fraïsse-sur-Agoût où elle enseigne le théâtre à l’école et donne des cours de chant à domicile (0781768723).

 On va bientôt butiner à La Salvetat-sur-Agoût

Opération « Abeilles » en cœur de village

Trois ruches vont être installées en plein cœur du village, à une extrémité du pré communal qui prolonge, bordé par un superbe ruisseau tout en méandres, la place de Compostelle sous l’esplanade des Troubadours. Là où on pâturé deux brebis durant l’été. Trois ruches donc, un rucher, acquises par la Mairie de La Salvetat-sur-Agoût dans le contexte d’une large opération nationale baptisée « des Ruchers dans les Villages ». Il s’agit, en fait, pour la Mairie, de parrainer ces trois ruches dont la première vocation sera de donner naissance à une nouvelle colonie d’abeilles.

Un choix utile, pédagogique et stimulant, s’agissant d’inscrire la collectivité locale dans une démarche de protection des abeilles et de rendre celles-ci familières aux habitants afin de les intéresser à l’existence comme aux activités des insectes, à leur essentielle contribution au bien-être du monde vivant, toutes espèces, essences et variétés confondues.

Tout un petit monde passionné par les abeilles et curieux de la démarche communale s’est trouvé place de Compostelle, le samedi 24 octobre, pour entendre, voir et comprendre ce qui pouvait être dit, montré et expliqué sur le sujet. Sur la place, les apiculteurs salvetois ont présenté et fait déguster leurs produits, un vannier a exposé des ruches. En mairie, salle du Griffoul, s’est déroulée une très intéressante et fort animée réunion organisée autour d’un thème central particulièrement motivant : « Quel avenir pour les abeilles dans notre environnement ? Une journée pour mieux comprendre les enjeux environnementaux liés aux rôles que tiennent ces insectes mais aussi au travail des apiculteurs et l’importance de la présence des ruches sur nos communes pour préserver la biodiversité. »

Avec la participation de Marilyn Martinez, conseillère municipale en charge du projet pour la Mairie, de Marie-Hélène Guillot, conseillère municipale, de Claire Knufer, présidente du CPIE du Haut Languedoc, l’organisateur technique de la journée, et d’Alain Mérit, apiculteur, Aurélie Mougel, co-directrice du CPIE en charge des missions Études et Développement territorial, a conduit cette réunion. Une dégustation de produits de la ruche et la projection du documentaire filmé « Disparition des abeilles. La fin d’un mystère » ont clôt un après-midi très convivial.

Les Salvetois entendront bientôt bourdonner autour d’eux. Ce seront les vrombissements de la vie et de l’espoir, une participation à la sauvegarde d’un maillon important et irremplaçable de la chaîne des existences : l’abeille.

 Images bourdonnantes

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !


 Chaleur du ciel

chaleur des contacts

La Foire aux produits du Terroir

Dimanche 16 août, au mitan du mois et après quelques météos incertaines, le soleil a baigné d’une chaleur conviviale les principales artères du village ouvertes aux étals de l’annuelle Foire aux produits du Terroir, un rendez-vous marchand qui draine le ban et l’arrière-ban  des commerçants et producteurs traditionnels.

Entre le marchand d’aligot et les vendeurs de bières, de vins, de jambons, saucisses et saucissons, de fromages, de pains et de gâteaux, de miels, de nougats et d’hydromel, de fruits et de légumes, s’étaient glissés aquarellistes, vanniers, sculpteurs, marchande de fleurs séchées, vendeurs de vêtements et de chapeaux, etc…

Une grande Foire populaire visitée par une délégation d’élus municipaux accompagnant notamment Marie-Pierre Pons, conseillère départementale, Francis Cros, président de la communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc, Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, et François Blasco, président de l’Office de Tourisme salvetois. Tous ont salué la prestation des commerçants et des producteurs, évoquant également les conséquences à venir de la mise en œuvre des réformes territoriales concernant le regroupement des communautés communales. Territoire et terroir sont toujours d’un même sang.

 Images populaires

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !

 

 Baptêmes de l’air en hélicoptère

 Le concours de madeleines salvetoises

Sérieux pâtissier et chaleureuse ambiance

Quinze candidates et candidats concoururent pour nous permettre de savoir laquelle ou lequel d’entre eux serait consacré(e) champion(ne) de la madeleine salvetoise, vendredi 31 juillet dernier à la salle des fêtes du village. Pour un jury présidé par Christine Darre-Gomez, comprenant Xavier Flipo, Ghislaine Boucher, Pierre-Alain Menozzi et Jean-Pierre Girard, frère d’Annie Girard, tous deux descendants de Jules Hérail, premier pâtissier à La Salvetat-sur-Agoût (lire par ailleurs), la qualité étant au rendez-vous, cela ne fut pas une mince affaire…

Les goûteurs évitèrent tout de même maux de têtes et pression psychologique, désignant, après délibération, Jacqueline Taillade vainqueur de la compétition, suivie, dans l’ordre, par Nadine Martin et Monique Azaïs. Congratulations, cadeaux de sponsors et en prime pour Jacqueline Taillade, une coupe offerte par la mairie de La Salvetat-sur-Agoût, remise par Jean-Christophe Mialet, premier adjoint au maire. Le tout orchestré par Christine Darre-Gomez.

Cheville ouvrière du concours, Annie Girard, gaie, active et excellente organisatrice, efficacement appuyée par l’équipe de l’Amicale du Quartier Haut du village, prit une grande part dans l’animation générale de l’événement. Pendant que le jury s’employait à départager les concurrents, le public présent entendit Angelo, chanteur accordéoniste du groupe Ultra Sixties (www.ultrasixties.fr), interpréter des chansons d’hier, Jean-Marie de Crozals, lire plusieurs poèmes choisis et quatre représentants du Country-Club faire une démonstration de Montana-Dance. Il revint à Serge Ressiguier, l’époux d’Annie, de donner lecture du célèbre texte de l’écrivain Marcel Proust évoquant les saveurs d’un goûter de madeleine, à Combray : « …[…]Ce goût, c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul[…] »

Images pâtissières et goûteuses

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !


 Une fois les trois lauréates récompensées, Annie Girard fit procéder à un tirage au sort par les autres candidats retirant chacun(e) d’un panier un papier désignant un lot offert par l’un des sponsors du concours. Complices, Angelo, l’accordéoniste, et Annie avaient choisi, pour chaque lot, le thème d’une chanson particulièrement adaptée. Cela fit beaucoup rire l’assistance, reprenant en chœur les refrains dans la bonne humeur générale.

Point final avant une dégustation de madeleines salvetoises arrosée de vins régionaux, la prestation de Jean et de Claire Guiraud : L’un lisant la recette de madeleine de Manou en langue occitane (phonétique), l’autre récitant cette même recette en langue française.

 Recetto dé la Madélaine salbetaiso (dé Manou)

Per 5 madelainos, qual :  Uno doutséno d’ious, uno liouro dé sucré, 300 gramos dé farino, dos raspaouros dé citroun.

  • Fairé calfa lou four à 180 degrés. Coupa lous ious en séparen lou blanc d’al tsaunoé. Méscla lou tsaouné et lou sucré tauscos que la mesclo blantsisso. Adjusta la farino et lou citroun.
  • Baissa lou four à 130 dégres. Monta lous blancs en néou (fermé), lous mescla à la préparasion délicatomen. Berssa la pasto dins lous mollés burrats é poultsétsat dé farino.
  • Enfourna sur la placo d’en bas. Laissa coïré pendent 3/4 d’ouro sans dourbi lou four.

Note : Selon Jean Guiraud, cette recette est écrite en occitan phonétique.

 Recette de la Madeleine salvetoise (recette de Manou)

Pour 5 madeleines, il faut : 1 douzaine d’oeufs, 500 grammes de sucre, 300 grannes de farine, 2 zestes de citron.

  • Faire chauffer le four à 180°. Casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Mélanger le jaune et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et les zestes de citron râpés.
  • Baisser la température du four à 130°. Monter les blancs en neige (bien ferme) et les mélanger délicatement à la préparation.
  • Verser la pâte ainsi obtenue dans les moules préalablement beurrés et légèrement enfarinés. Enfourner sur la plaque du bas et laisser cuire pendant 3/4 d’heure sans ouvrir le four.
  • Démouler les madeleines encore tièdes puis les remettre dans leurs moules jusqu’à complet refroidissement.

Ont participé au concours de la Madeleine salvetoise : La maison de retraite du Redoundel, Jean-Louis Azaïs, Monique Azaïs, Gisèle Azzaou, Guy Calmels, Simone Calmels, Jacqueline Cauquil, Nadette Couffignal, Laurence et Clémentine Beziat, Roselyne Fabre, Nadine Martin, Yvonne et Bernadette Martin, Team Palaysi, Jacqueline Taillade, Dorine Vervaet.

 Musique et Terroir : Quatre concerts

 Fête gaie et populaire

Le vent d’antan a soufflé sur Compostelle

Le plaisir n’a pas d’âge dit-on. En fait, tout dépend de quel plaisir il s’agit… En fin d’après-midi, vendredi 17 juillet, un plaisir vraiment populaire s’est manifesté sur la place de Compostelle, face à la mairie du village, invité par l’association salvetoise des Testaïres qui a ouvert là, devant le lavoir, une fête des traditions.

Grillades sur planchas et boissons en tous genres (certaines à boire avec modération) proposées à des tarifs dérisoires, pour le seul plaisir d’apporter un petit air de pays dans les assiettes et les verres, ont satisfait des tablées de vacanciers et de villageois.

Venus du village voisin de Nages, eux aussi vêtus en costumes traditionnels, les danseurs et les danseuses de « La Bourrée Montagnarde » ont su mener bon train malgré la lourde chaleur ambiante. Conduits pas un accordéon, accompagnés par les commentaires souvent malicieux, émis en occitan (n’avait-on pas, pour quelques heures, retrouvé des rythmes et des accents toujours capables de bercer les esprits montagnards ?) de leur responsable, Bernard Astruc, ils ont fait « un tabac » non seulement par l’élégance de leurs prestations mais également – et avec gourmandise – en conviant leurs spectateurs à partager leurs pas.

Hier et aujourd’hui se sont ainsi donné la main, délivrant par cette agréable fête un message de simple harmonie devenue ô combien indispensable.

 Images de plaisirs partagés

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !

 Activités et ambiances d’un 13 juillet 2015

Jour de fête autour du lac de la Raviège

Un lundi non-stop, en quelque sorte. Une foule d’activités a été proposée toute la journée en quatre points du lac de la Raviège, relevant autant de pratiques sportives, ludiques et techniques que de démonstrations. L’eau minérale de La Salvetat a, si l’on peut dire, fait le plein avec des visites de l’usine d’embouteillage et la dégustation de cocktails sans alcool. Le port et la plage des Bouldouïres, la nouvelle base nautique du Gua des Brasses ont reçu des centaines de flâneurs, baigneurs et participants aux diverses animations organisées par la plupart des prestataires locaux et saisonniers.

Hors du territoire de La Salvetat-sur-Agoût, les plages des communes d’Anglès et de Lamontélarié (le Rouquié) ont également été concernées. Le tout synchronisé par l’Office de Tourisme salvetois.

Il a fait bien chaud mais, trois fois hélas, sous un vent qui a empêché l’installation d’une montgolfière amarrée, au Gua des Brasses. C’est juré, point de vent l’an prochain !

Images glanées aux Bouldouïres et au Gua des Brasses

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !

> Voir les images du feu d’artifice des Bouldouïres

 Total Festum : Le Verger des Discordes

 Total Festum édition 2015

Le plaisir de s’initier aux sports populaires de Languedoc-Roussillon

Sympathique succès d’estime pour un week-end dédié à la découverte de sports populaires régionaux et à l’initiation à leurs pratiques. Du 5 juin au 7 juin, le gymnase de La Salvetat-sur-Agoût a été ouvert à tous les publics pour une exposition organisée sur le thème « Les sports de Languedoc-Roussillon, un patrimoine vivant » et pour une familiarisation concrète avec certains d’entre eux : Tambourin et quilles de huit (ou quilles aveyronnaises du fait du lancement de ce jeu par les Aveyronnais de Paris, en 1912), notamment. Peu communs et très prisés par les populations languedocienne et midi-pyrénéenne, ces sports ont diverti des Salvetois de tous âges, également attentifs aux plaisirs de la découverte.

Images de plaisirs régionaux

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !

Engoulevent, énergique promoteur

Les 2° Rencontres sur l’Autonomie énergétique

Belle densité du programme des 2° Rencontres sur l’Autonomie énergétique organisées les 30 et 31 mai par l’association Engoulevent, avec le soutien de la Mairie de La Salvetat-sur-Agoût. Bel effort également des organisateurs associatifs dont le grand mérite aura été de dynamiser des temps de fréquentation modérée en raison même de l’implacable concurrence de la Fête des Mères. Tant pis pour les absents, d’autant que le programme était alléchant : Lutter contre les idées reçues en termes d’autonomie énergétique.

Jim Ronez et Jean-Christophe Miallet, maire-adjoint, ouvraient ces 2° Rencontres en compagnie de Marylin Martinez, conseillère municipale, et d’Aura Penloup, modératrice. Trois lieux de tables rondes et de débats, la salle des fêtes du village et les salles Le Grifoul et L’Albier de la mairie, accueillaient public et débatteurs sur des thèmes particulièrement sensibles et diversifiés : Les grands projets inutiles et imposés, l’éolien industriel (témoignages et problématiques locales), la santé des abeilles (gestes écologiques au quotidien, avec Alain Mérit, apiculteur), les gaz de schiste, le nucléaire et le pouvoir, la restauration des vieux moulins à eau, l’énergie et l’agriculture industrielle, le TAFTA (traité transatlantique UE-USA), l’utilisation de l’énergie animale en agro-écologie,vivre en autonomie au XXI° Siècle vers une nouvelle société durable… Ce très large panel d’exposés et d’interventions était soutenu par la projection de plusieurs films.

Sur les flancs de la salle des fêtes, une vingtaine d’exposants participaient sur le thème de ces Rencontres, composant un ensemble cohérent de présentateurs d’idées nouvelles, de techniques salvatrices et d’informateurs chevronnés. Il y avait de quoi intéresser bien du monde, susciter maintes réflexions sur les modes de vie actuels et à venir. Des Rencontres pédagogiques et interpellatrices dont la vocation devrait être, de par leur intérêt sociétal, de s’ouvrir davantage à un très large public en complément d’actuels visiteurs déjà convaincus. Vivement d’autres Rencontres sans Fête des Mères !

Images des Rencontres

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !

Le 1er Café découvertes du Centre d’Art

 Le 70° Anniversaire de la Libération

Vendredi 8 mai 2015 : Célébration du 70° anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie, signée à Reims le 8 mai 1945. Conduite par l’équipe municipale, la population salvetoise a rendu un bel hommage à la mémoire des soldats et des résistants emportés par le conflit.

Après un office religieux célébré en l’église paroissiale, ouvrant la cérémonie devant un monument aux morts entouré par les porte-drapeaux salvetois, une délégation de la gendarmerie nationale, de la police rurale et un contingent du Centre de secours salvetois conduit par le lieutenant Laurent Choulet,  comprenant sous-officiers, sapeurs-pompiers et jeunes sapeurs-pompiers, Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, et Henri Caubel, président des Anciens Combattants, ont déposé deux gerbes puis se sont recueillis.

Entouré par des représentants du Conseil municipal et après avoir salué la présence de Francis Cros, président de la Communauté de Communes de la Montagne du Haut Languedoc,  celle d’élus et d’anciens élus des communes de Cambon-et-Salvergues, Fraïsse-sur-Agoût et Le Soulié, Thibault Estadieu a rendu un vibrant hommage aux héros d’hier. Ordonnateur de la cérémonie, Henri Caubel a participé à cet hommage ainsi que deux écoliers du village, Lola Sanchez et Maël Pisano.

Deuxième temps de ce 70° anniversaire au carré militaire du cimetière de La Salvetat-sur-Agoût. Avec un moment d’intense émotion : l’écoute du Chant des Partisans. Président du Souvenir Français, Pierre Tailhades, a dit cette émotion puis remercié les élus locaux et la communauté de communes pour l’entretien des lieux.

Servi à la mairie autour d’un superbe buffet, un vin d’honneur a clôt cette commémoration en présence de nombreux habitants.

 Images du jour

Cliquez sur une photo et un diaporama s’ouvre, que vous pouvez manipuler à votre aise !


Carnaval 2015 : Les joies du 14 mars

Selon les animateurs de l’association « Culture et Tradition », du Comité des Fêtes et de la mairie du village, le carnaval de La Salvetat-sur-Agoût avait besoin de retrouver un élan qui se dissipait depuis quelque temps. Eh bien, c’est chose faite ! Grand branle-bas samedi 14 mars de la salle des fêtes aux basses et hautes rues de la localité. On a vu ce qu’il fallait voir : Un Drac en super forme se jouant du filet des pêcheurs; un Tamarou, animal totem échappé de Pézenas, sautant à tout va; un défile de chars porteurs d’enthousiasmes, ceux-là non masqués; des dizaines de déguisements enfantins et adultes candides ou révélateurs; une foule réjouie qu’un temps frisquet et heureusement clément a su stimuler.

L’animation haute en décibels joyeux et entraînants menée par le charivari des Fadas du Tamarou de Pézenas a créé une dynamique dont les tonalités n’ont pas été sans rappeler celles des musiques d’autres carnavals, séculaires ceux-là. Un vrai divertissement souligné par la prestation superbement costumée des majorettes de La Salvetat-sur-Agoût et de Fraïsse-sur-Agoût. Du plaisir bon enfant, de l’entrain et des sourires, des sourires, encore des sourires… Soupapes grandes ouvertes au sortir d’un hiver, bonheurs et raisons d’être d’un carnaval !

Une ambiance…

… Et des portraits

 Au Centre de Secours

Départ du capitaine Bernard Calvet

Le 28 février 2015, le capitaine Bernard Calvet a quitté le commandement du Centre de Secours de La Salvetat-sur-Agoût. Le lieutenant Laurent Choulet lui succède. Une importante cérémonie s’est déroulée en présence d’importantes délégations des commandement et corps de Sapeurs-Pompiers de l’Hérault et du Tarn, de nombreuses personnalités.

Un large compte-rendu et un diaporama très dense figurent sur la page consacrée à l’événement.

> Lire la suite…

 Image du jour

calvet360x220