Les réunions publiques de la mairie

6 janvier 2017

Horizons 2017

Fusion communautaire, animation dynamique

et évolution du cadre de vie

Plusieurs dizaines de Salvetois et de Salvetoises intéressés par la vie communale se donnent annuellement rendez-vous en fin de première semaine de janvier pour partager informations et apéritif aux côtés des élus locaux. C’est toute la raison d’être de la rencontre citoyenne organisée par la Mairie dans la salle des fêtes du village, cette fois le vendredi 6 janvier 2017. Aux côtés d’une majorité d’adjoints et de conseillers municipaux et accompagné par Robert Bousquet, maire de Lacaune, Alain Cabrol, maire de Nages, et Daniel Vidal, maire de Murat-sur-Vèbre, ses invités, le maire de La Salvetat-sur-Agoût, Thibault Estadieu, a déroulé la liste, dense, des efforts réalisés et à entreprendre pour faire évoluer le cadre de vie salvetois.

Après un rappel de la fusion des communautés de communes de la Montagne du Haut Languedoc et des Monts de Lacaune générant la nouvelle communauté des Monts de Lacaune-Montagne du Haut Languedoc dont le premier conseil se tient le 10 janvier, le maire a donc évoqué un nombre conséquent de points ici résumés :

Esplanade des Troubadours  Les travaux d’aménagement se poursuivent dans les délais impartis. Un petit mot sur les désagréments, momentanés, causés aux commerces riverains.

Station d’épuration  Un important chantier. Coût : 2.000.000 € TTC. Il s’agit de reprendre intégralement l’existant et d’évoluer vers la réalisation d’une station d’épuration avec un traitement des boues par roseaux, très écologique. Début des travaux dans le courant du deuxième semestre.

Berges de l’Agoût  Des travaux ont été réalisés pour sécuriser les berges de la rivière et éviter ainsi d’éventuels débordements au niveau du Clos du Gué, près des jardins. Coût : 170.000 €.

Rond-point de l’usine d’embouteillage  Il reste à paysager ce point routier dont la réalisation technique est terminée. Participation de la commune aux travaux effectués : 300.000 € soit 1/4 du coût global.

Réfection de l’école  La classe, le dortoir et les sanitaires de la Maternelle ont été transformés : sols adaptés à la sécurité des enfants, revêtements anti-feu, etc… Coût : environ 15.000 €.

Nouvelle aire de camping-car  Elle se situe à côté du stade du Redoundel. Six emplacements ont été prévus pour ce chantier en phase finale.

Gua des Brasses  Les élèves du lycée forestier de Saint-Amans Soult ont poursuivi les aménagements environnementaux. Un pesquié et un ancien lavoir ont été mis au jour.

Gymnase  La salle de musculation a été refaite, suite à des dégradations. Coût : 4.000 €.

Le Gouffre   La commune a racheté le terrain de l’Ancienne pépinière. Celui-ci doit être débroussaillé et réaménagé.

Cité de Marcoul La Mairie est propriétaire d’un terrain d’une superficie d’un hectare. La création d’un lotissement y est envisagée.

Logécos  La réfection des toitures est à entreprendre.

Piscine  Sa gestion dépend désormais de la nouvelle communauté de communes Monts de Lacaune – Montagne du Haut Languedoc. Elle prendra le relais pour la mise en œuvre du projet de sa réhabilitation.

Salle des fêtes Selon le maire, « elle a fait son temps et son côté vintage est à effacer, il faut la relooker ». Il est également nécessaire de la mettre aux normes pour l’accueil des personnes handicapées. Marie-Hélène Guillot, deuxième adjointe, et Jacqueline Granier, conseillère municipale, doivent orchestrer les travaux à entreprendre

Sécurisation de la RD 907 (du carrefour des écoles jusqu’au rond point de l’Usine d’embouteillage)  La commune travaille en collaboration avec le Département afin de sécuriser la circulation piétonne sur cette voie.

Les maires des communes voisines, invités, ont sympathiquement dit quelques mots. Candidat à la présidence de la nouvelle communauté de communes, Robert Bousquet a évoqué l’important travail entrepris pour mener à bien la fusion inter-communale, se félicitant du rapprochement de deux territoires voisins aux situations suffisamment semblables pour, « ensemble, faire des choses intelligentes ». Daniel Vidal et Alain Cabrol ont exprimé leur satisfaction d’une collaboration efficace entre les villages de Nages, de Murat-sur-Vèbre et celui de La Salvetat-sur-Agoût.

Un nouveau comité d’animation

L’une des conséquences locales de la création de la communauté de communes Monts de Lacaune-Montagne du Haut Languedoc est la dissolution de l’Office de Touriste de La Salvetat-sur-Agoût. Cette communauté prend en mains l’organisation touristique sur le nouveau territoire.

Entendant palier cette situation, la mairie de La Salvetat-sur-Agoût installe un comité d’animation indépendant de la structure municipale dont la responsabilité est confiée à Sandrine Gasparoux auparavant agent de l’Office de Tourisme. Désormais employée municipale, cette dernière aura, entre autres missions, celles de coordonner les animations associatives, de mettre au point un planning et d’apporter un soutien administratif à l’ensemble des associations salvetoises. Avec, pour finalité, de développer l’attractivité du village à tous moments d’une année.

Une médaille pour Jean-Luc

Au cours de la soirée, nouveau retraité de l’Office de Tourisme, Jean-Luc Cros a vécu un moment émouvant en recevant la médaille de la Ville des mains de Thibault Estadieu. Au nom des élus et des habitants, le maire s’est montré reconnaissant : « … Son sacerdoce a débuté dans les années 1980 comme bénévole au syndicat d’initiative jusqu’en 1992, date à laquelle il est engagé par le futur Office de Tourisme… Il en a connu tous les présidents et passé une bonne vingtaine d’années à développer la promotion et l’animation de son village avec abnégation et passion… »

Tous les Salvetois et Salvetoises présents ont chaleureusement applaudi le récipiendaire dont la modestie naturelle a été, ce soir-là, mise à rude épreuve.

8 janvier 2016

Ouverture de l’année 2016

Vers un village davantage séduisant et une vie locale plus fluide

voeux2016reducNB

 Affluence des grands soirs et plaisir des retrouvailles : Une bonne note pour cette présentation des vœux 2016 de l’équipe municipale aux Salvetoises et Salvetois venus entendre l’oracle locale annoncer les événements des mois à venir. En fait d’oracle, c’est la voix de Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, qui porta les informations, confirmations et annonces de décisions et de réflexions qui influeront sur le cours de la vie locale :

Esplanade des Troubadours    Résumé fait des projets et des décisions, des plans et des délais détaillés dans le compte-rendu de la réunion du 25 novembre 2015 (lire ci-dessous). Une métamorphose favorable au développement d’une atmosphère « villageoise ». Ombre cependant, malgré la saison, portée par le feuillage du marronnier voisin du monument aux morts : Une pétition demandant son maintien est parvenue à la mairie. Ce maintien devrait dépendre de l’impact de travaux en sous-sol. Suspense…

Gua des Brasses    La poursuite des travaux d’aménagements réalisés en 2015 est engagée. Sont concernés cette année : Les espaces verts et boisés situés en amont de la plage.

Piscine municipale     Sa réhabilitation ? « Un gouffre financier » précise le maire. Soit une dépense évaluée entre 3 et 5 millions d’Euros. « Ça paraît délirant «  ajoute l’élu qui évoque une transformation à laquelle il convient d’encore réfléchir : Y substituer un espace balnéo et une pataugeoire avec jeux d’enfants.

Haut Village    Un projet particulièrement ambitieux également et largement évoqué le 25 novembre 2015 (lire ci-dessous). Un vrai bouleversement. Une aubaine… C’est devenu une habitude dans la pratique participative municipale : Les avis des habitants seront les bienvenus (à communiquer en mairie) afin de fortifier la convivialité villageoise, de nourrir un consensus autour de la métamorphose à venir.

 Les chats    Annonce est faite de la création d’une association à vocation de canaliser la gent animale avec l’appui de la mairie (lire ci-dessous, une fois encore).

 Action sociale    Confirmation du bon fonctionnement du transport des Aînés et du système de courses à domicile. Toutes les informations utiles sont ici.

Dynamisme associatif    Large remerciement aux associations du village qui ont efficacement contribué à la réussite des festivités et des activités estivales dans un esprit coopératif encore jamais atteint.

Saison estivale 2016    Le bilan de l’été 2015 ayant été réalisé lors de la réunion du 25 novembre (lire ci-dessous, une nouvelle fois), le maire effectue une petite piqure de rappel et confirme la poursuite des efforts d’animations cette année.

Une médaille pour le chantre de Bonneval

Première séquence de cette soirée de vœux municipaux : La remise de la médaille d’honneur de La Salvetat-sur-Agoût à Pierre Escande, de Bonneval, en remerciement pour l’importance et l’intensité des efforts accomplis par ce dernier dans la restauration, l’entretien et la sauvegarde de la chapelle de Bonneval et de son cimetière (route de Lacaune).

Un moment fort d’émotion pour le récipiendaire qui, remerciant les élus de leur geste, a évoqué son attachement à l’édifice, élément de la mémoire locale, d’un patrimoine compagnon de vie.

 Images d’une soirée de partage

25 novembre 2015

Bilan de la saison estivale 2015

Suivi du projet de l’Esplanade des Troubadours

Mercredi 25 novembre 2015 à 18h00, salle des fêtes, s’est tenue une importante réunion pour établir le bilan de la saison estivale 2015 et faire le point sur l’avancement du projet de transformation de l’Esplanade des Troubadours.

Organisée par la Mairie, cette réunion a rassemblé des élus, quelques dizaines de personnes dont différents acteurs du tourisme salvetois et des commerçants. Heureuse surprise en fin de rencontre : l’annonce d’une réflexion menée sur un projet global d’aménagement du Haut Village.

 Bilan estival : un large panier

Située au mitan d’une année, la saison touristique constitue un temps particulièrement fort et dynamique dont la durée paraît bien courte : deux à trois mois, isolés parmi dix à neuf autres au cours desquels, hormis les vacances scolaires de la Toussaint, Noël et Pâques, les Salvetois se trouvent assez souvent face à eux-mêmes. Surtout les commerçants et les loueurs. Une considération qui a dominé, soit dans des prises de paroles soit en filigrane, une partie de la réunion consacrée au bilan touristique de l’été.

Les élus présents ce soir-là ont écouté attentivement et entendu des interlocuteurs venus exprimer satisfactions, craintes et désidératas.

Pour les aspects positifs :

  • Une satisfaction globale des représentants de l’Office de Tourisme considérant les résultats de l’été 2015 comme hissés au niveau de ceux de l’été 2013, réussis le package « 60 jours/60 animations » et la campagne publicitaire orchestrée sur les ondes de France-Bleue Hérault, de la radio locale Radio Peinard ainsi que dans les cinq salles de cinéma de Castres.

Pour les aspects discutables :

  • Au niveau des attentes : Les périodes de congés des entreprises et des administrations augmentant parallèlement à l’accroissement des beaux jours, ne pourrait-on pas prolonger la saison estivale jusqu’à la mi-octobre ? Il semble dommage et très dommageable de voir s’interrompre la saison estivale le 31 août. Notamment pour le chiffre d’affaires des prestataires qui doivent vivre une année sur les revenus de quelques mois.
  • À propos du niveau des eaux du lac de la Raviège : Celui-ci a rapidement baissé en septembre. Pourquoi ? Réponse : Les travaux du barrage n’étaient pas terminés. Rappel conventionnel Mairie-EDF : du 21 juin au 21 septembre, ce niveau ne devrait pas être inférieur à celui de la cote 658.

Pour les aspects qui fâchent (avec plusieurs questions hors sujet mais la soirée était dite « ouverte » en termes de communication entre élus et public):

  • Le niveau des tarifs des repas proposés par des organisateurs de manifestations est sans commune mesure avec celui pratiqué par les restaurateurs locaux, ce qui est considéré comme une concurrence déloyale :  » Il y a eu des commerçants en souffrance… »
  • Après le 31 août, hors saison, un seul restaurant fonctionne sur la commune. C’est problématique pour les visiteurs et, même, les habitants. Il s’agirait d’une question d’entente entre professionnels.
  • Les producteurs locaux éprouvent quelques difficultés à accéder au marché du village que des revendeurs « squattent ». Un manque de cohérence est souligné tout comme la pratique de prix prohibitifs chez certains revendeurs (on aurait acheté du fromage à 100 € le kilo !)
  • Les chats et les chiens « errants » posent problème. Principalement en termes d’hygiène : odeurs et glissades… Et de prolifération. Faut-il envisager une stérilisation générale ? Cela devrait être étudié*.
  • Idem pour les déchets d’éverite amiantée. Comme certains particuliers ne savent pas comment se débarrasser de plaques de ce matériau

cancérogène, ils les enfouissent dans le sol. Bien entendu, cela « pourrit » ce même sol. L’intervention d’un service communautaire d’évacuation de déchets est envisagée. Rappel également pour les pneus usagés, les garagistes ayant obligation contractuelle de reprise avec leurs fournisseurs.

Que prévoir pour 2016 ?

Le basique :

  • Poursuite de la campagne promotionnelle sur les ondes de Radio-Bleue Hérault. Pour les cinémas, on verra.
  • Continuer l’opération « 60 jours/60 animations ». À ce propos, le calendrier 2016 est d’ores et déjà ouvert à l’Office de Tourisme. Les organisateurs d’événements sont vivement invités à le remplir.
  • Le nombre hebdomadaire des visites de l’usine d’embouteillage de l’eau minérale La Salvetat passe de 10 à 16.

Le (peut-être) bienvenu :

  • Les représentants de l’Amicale des Pompiers et du Comité des Fêtes (remanié) proposent de combler « les inter-saisons mortes » en organisant eux-mêmes ou en invitant d’autres associations à également organiser des animations périodiques. L’ensemble UltraSixties, prestataire de concerts, animations et spectacles, nouvellement installé dans l’environnement salvetois et bientôt association locale, propose sa collaboration.

Le discutable :

  • Doit-on organiser la fête du lac de la Raviège sur un week-end (en l’occurrence 2ème week-end de juillet) avec décalage calendaire du feu d’artifice ou conserver la date du 13 juillet ? Discussion : on conserve la date du 13 juillet, un seul jour suffisant.

L’intéressant :

  •  Le maire fait part d’un projet communal pour la réalisation d’une aire de vidange « élargie » pour camping-cars aux lieu et place de l’ancien camping. La zone étant inondable, l’installation d’une aire véritable n’est pas autorisée mais l’élargissement annoncé permettra à plusieurs véhicules de stationner temporairement. Simple et gratuit. Un intérêt pour les commerçants du Bas Village, d’autant que le besoin d’augmenter ce type de stationnement est bien réel.

Fin de première partie. Un agréable et sympathique apéritif, offert par la Mairie, est servi en entr’acte d’une longue réunion.



 * Création de l’association SALVECHATS

Information du 07 janvier 2016 : Deux Salvetoises, Ninon et Sandrine, ont pris « à bras-le-corps » le problème des chats errants non identifiés divaguant en groupe(s) sur le territoire de la commune.

Elles créent une association dont l’objet est, principalement, d’assurer et de faire assurer des soins sanitaires aux félins en rupture. Cette association doit être assistée par la Mairie de La Salvetat-sur-Agoût pour ce qui concerne les frais vétérinaires (soins, castrations, stérilisations…).

Pour tous renseignements : Ninon (07 83 48 54 42) et Sandrine (06 37 25 81 84).

 Esplanade des Troubadours :

Une demi réalisation avant l’été

 L’état bien avancé du projet de restauration de l’Esplanade des Troubadours a donc été discuté en deuxième partie de réunion. Ce qui n’était qu’un avant-projet le 12 novembre 2014 (lire plus bas) a pris de la consistance. Ce qu’a détaillé Guillaume Bispo, de l’agence des services techniques routes et transports du Conseil Départemental de l’Hérault. Les détails de la métamorphose annoncée apparaissent nettement. Ses principaux points :

  • Répartition des zones piétonnes (terrasses et trottoirs) : Importante discussion sur le sujet, compte-tenu du choix d’excentrer l’axe routier en le poussant vers les bâtiments comprenant notamment la charcuterie Cabrol et la boîte de nuit « Les Remparts ». De ce côté, des trottoirs relativement étroits. De l’autre côté (« La Pergola », bureau de tabac, « La Petite Table Tranquille », pharmacie), de larges terrasses. Il a été précisé que les surfaces consacrées aux terrasses, espaces communaux, pourront être dévolues aux tenanciers-restaurateurs implantés sur les deux rives de l’axe routier, la logique du partage devant prévaloir selon le maire.
  • Parking et stationnement automobiles : Quinze emplacements de parking sont dessinés, au-delà de la pharmacie. Pas un de plus. Faut-il limiter la durée de stationnement ? Cela est discuté. Revenir à l’usage du disque de stationnement ? Pourquoi pas. Etc. Le fait est qu’il existe un problème en ce qui concerne des stationnements abusifs, qu’il faudra tôt ou tard solutionner.
  • Plantations : Suppression du marronnier proche du monument aux morts. Remplacement par (peut-être) un tilleul à grandes feuilles (motivation : le rucher bientôt installé sur le pré communal, en contrebas). Plantation de deux autres tilleuls devant la pharmacie et le bureau de tabac, dans la zone des terrasses. Entre le parking et le trottoir côté parapet ainsi que sur le pourtour de l’aire de retournement (extrémité de l’Esplanade, derrière l’église), installation de jardinières plantées d’essences caducs et saisonnières économes en eau.
  • Vie piétonne et détente : L’Esplanade devant être davantage consacrée à l’embellissement du village et à la qualité de vie des habitants et visiteurs plutôt qu’au stationnement automobile, un effort important doit être fait en ce sens. Le plan du projet est explicite sur le sujet : Mise à niveau générale axe routier-trottoirs-terrasses, installation de plots verticaux en bordure des trottoirs et des terrasses pour éviter la gêne automobile, pose de bancs et de fauteuils scellés autour de l’aire de retournement, réparation du mur de soutènement et mise aux normes du parapet. Etc…

Au long de cette présentation et des échanges, l’attention a été soutenue, l’air parfois un peu vif. Le grand intérêt porté à leur village par les Salvetois et Salvetoises participant à la réunion a été palpable.

Pour quand les travaux ? Il reste à combler un retard budgétaire. Nonobstant cela, une première tranche devrait être entreprise et réalisée avant la saison estivale. Elle concerne l’entrée de l’Esplanade jusqu’à hauteur de la pharmacie. La deuxième tranche des travaux serait entreprise après la saison estivale, de façon à conclure vers la fin de l’année 2016.

Le Haut Village va-t-il rajeunir ?

Réflexion sur un réaménagement global

La réunion de ce mercredi 25 novembre touchait à sa fin quand Thibault Estadieu, le maire, a sorti un atout de sa manche. Et non des moindres : l’annonce de l’engagement d’une réflexion sur le réaménagement global du Haut Village.

Tout le monde sait, à La Salvetat-sur-Agoût et alentours, que ce Haut Village souffre d’un déficit d’intérêt en termes de vie quotidienne et de tourisme : Vétusté et dégradation de certaines habitations et bâtiments importants, insalubrité, difficultés à circuler, manque d’aire de retournement pompiers, etc… La liste est longue.

Ce qui est entrevu est alléchant :

  • Réfection des réseaux d’assainissement et fluvial.
  • Réfection des accès routiers avec suppression d’un goudron « maudit » par les villageois au bénéfice (peut-être) de pavés ou de tout autre type de sol compatible avec l’habitant ancien.
  • Traçage d’un axe routier désenclavant partant de l’entrée de la rue de la Poterne jusqu’à l’ancienne mairie avec aménagement d’une aire de retournement pompiers.
  • Disparition de la Maison des Frères au bénéfice d’un marché couvert.
  • Encouragements donnés aux riverains pour des réfections de façades et de volets. Etc…

Il est devenu temps, selon le maire « de redonner sa personnalité au Haut Village. »

Un cadeau tombé du ciel ? Certainement pas, évidemment. Dans le contexte de projets globaux d’aménagement des villages anciens prochainement conduits aux échelons départemental et, peut-être, régional, certains financements substantiels pourraient être acquis. D’où cette démarche prospective publiquement annoncée le 25 novembre, assortie d’une réserve: « Rien n’est arrêté. Tout est en réflexion. »

Quand on connaît l’attachement des uns, les habitants, et des autres, les élus, au développement convivial de leur village, on a tout lieu de se réjouir en croisant les doigts.

Images du projet de l’Esplanade des Troubadours

Note  Ces photos ont été prises depuis le fond de la salle des fêtes pendant une projection sur écran. Leur qualité est discutable. Elles sont là dans l’attente d’images devant provenir des services techniques départementaux.

09 janvier 2015

Le village à l’heure des vœux

Des travaux et une réduction sensible de la dotation de l’État

voeux20151100x430

Plus d’une centaine de Salvetois ont participé à la soirée des vœux municipaux, salle des fêtes de la commune. L’occasion, pour Thibault Estadieu, très en verve et souriant, de présenter les élus, membres d’une équipe solidaire et efficace qu’une phrase dessine : « Quand on peut aider, on aide. »

Résumé des actions menées en 2014 :

  • La démolition de l’ancien hospice et la transformation du croisement de la place de Compostelle : « Il reste à terminer la partie comprise entre la place et la supérette et à renforcer la sécurité du « stop ». »
  • La fin des travaux de métamorphose de la maison de retraite. Un gros chantier réussi.
  • L’aménagement de la base du Gua des Brasses, sur le lac de la Raviège : « 80% du financement ont été accordés. Dans le courant du printemps de 2015, une plage et un environnement paysager seront réalisés. »
  • Les rythmes scolaires, d’un coût élevé : 35 à 40 000 Euros.

Ce qui doit se faire en 2015 :

  • Terminer les aménagements sur les lieux de l’ancien hospice (lire ci-dessus).
  • Aménager la base du Gua des Brasses (lire ci-dessus).
  • Avant l’été, conclure les travaux de réalisation du rond-point de l’usine d’embouteillage des eaux de La Salvetat, ce qui provoquera la réalisation d’une aire de parking « poids lourds » supplémentaire, celle d’une nouvelle voie d’accès à la base des Bouldouïres et le début de la création d’un parcours piétonnier entre le lac et le village.
  • En fin d’été et jusqu’en début 2016, la transformation de l’Esplanade des Troubadours. Lire ci-dessous le compte-rendu de la réunion publique du 12 novembre 2014 et  > télécharger le plan de l’avant-projet
  • Une aide  de la commune au permis de conduire des jeunes.    > lire les conditions de candidature et d’obtention
  • Le développement du transport des Aînés et le lancement d’un service de courses pour les personnes sans mobilité.

Concluant ses énumérations, le maire a évoqué la réduction du soutien financier de l’État à la commune : « Notre enveloppe sera réduite d’un montant de 180 000 Euros ! Nous serons donc plus que jamais obligés d’être sélectifs dans nos choix. Nous n’avons sollicité aucun emprunt sur le budget général de la commune depuis huit ans… Notre vigilance est requise en ce qui concerne notre endettement qu’il ne faut pas faire décoller. Sans être alarmistes, c’est du concret !… »

Un généreux buffet requit ensuite d’autres attentions. Administrés et élus ont alors, dans la meilleure convivialité, poursuivi des échanges comme on sait en entretenir dans le village.

La mémoire invitée…

En mémoire des "innocents assassinés"

Première prise de parole publique, première démarche : Avant toute intervention à caractère local, Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, a demandé aux villageois et aux membres de l’équipe municipale de respecter une minute de silence en mémoire « des innocents assassinés » à Paris, les 7 et 9 janvier. Dans les esprits et dans les cœurs, les dix-sept victimes de « Charlie Hebdo », de la police et les otages de la Porte de Vincennes. De vifs, longs et chauds applaudissements ont suivi ce silence lourd d’une émotion palpable.

Des travaux de mémoire honorés

Une fois son intervention terminée, Thibault Estadieu a voulu, au nom de la commune, remercier Jean-Louis Azaïs pour la réalisation d’importants travaux de recherches et de mémoire sur les Poilus salvetois et régionaux disparus durant la Première Guerre Mondiale.

Sous les applaudissements de la salle et en toute simplicité, le maire a remis la médaille d’honneur de La Salvetat-sur-Agoût à Jean-Louis Azaïs.

Images d’un chaleureux soir de retrouvailles

12 novembre 2014

L’esplanade des Troubadours en mutation

Consultation de la population sur un avant-projet de travaux

Depuis l’extension de La Salvetat-sur-Agoût au-delà de ses fortifications féodales, l’esplanade des Troubadours est devenue un lieu privilégié de la vie salvetoise. Espace plan situé à mi-parcours entre le Haut et le Bas villages, ouvrant sur de superbes panoramas paysagers et disponible pour le stationnement automobile à portée de commerces, elle subit maintenant les effets de l’âge et en porte les stigmates. À tel point que le Conseil municipal salvetois et le Conseil Général de l’Hérault projettent sa rénovation.

Mercredi 12 novembre, dans ce contexte, le maire, Thibault Estadieu, les membres du Conseil municipal, Hervé Cabanes, directeur de l’agence des services techniques routes et transports du Conseil Général de l’Hérault et ses collaborateurs, Francis Gil et Guillaume Bispo, ont consulté les habitants et les commerçants du village sur un avant-projet de travaux.

Cela s’est passé dans la salle des fêtes où plusieurs dizaines de personnes ont débattu devant le plan de cet avant-projet. Large et ouverte, la consultation a donné lieu à de multiples échanges durant deux heures de discussions non-stop. Au centre de celles-ci :

  • Le stationnement (zone bleue ?) et la circulation automobiles.
  • La réalisation de terrasses et de trottoirs.
  • La disparition des marronniers, la plantation d’autres arbres.

Plus largement, s’affirme la volonté de transformer l’esplanade des Troubadours en un lieu plus ouvert, plus convivial et mieux adapté aux exigences de la vie locale et d’un tourisme en attente de développement.

L’avant-projet doit être suivi d’un projet prenant en compte certains aspects porteurs de la consultation. Selon Thibault Estadieu, très satisfait de la participation des habitants et des commerçants, il faut attendre la subvention du département et l’automne de 2015 pour entrer dans une phase concrète de travaux, d’une durée de plusieurs mois.

L’esplanade actuelle…

… et un débat pour son avenir

> Téléchargez le plan de l’avant-projet

(gracieusement fourni par l’Agence technique départementale de Saint Pons-de-Thomières)

5 novembre 2014

Conseil municipal et acteurs du tourisme se rencontrent

Réunion-débat sur l’état et le devenir touristiques du village

« Comment avancer, comment rebondir ? La saison estivale 2014 a été manquée et nous sommes très mal. Nous ne pouvons pas subir une deuxième saison de la sorte… » Mercredi 5 novembre, cette lourde phrase prononcée lors d’une réunion-débat  se déroulant entre les élus et les acteurs du tourisme salvetois, organisée par la municipalité, a souligné la situation des professionnels aux lendemains de la saison estival de 2014.

Conscients des conséquences des travaux EDF effectués sur le barrage de la Raviège, des très mauvaises conditions climatiques du mois de juillet privant les vacanciers de l’utilisation de la base des Bouldouïres et de l’impact d’une crise économique généralisée, Thibault Estadieu, le maire, et le Conseil municipal de La Salvetat-sur-Agoût ont décidé cette rencontre avec les artisans, les commerçants, les hébergeurs et les prestataires de services locaux pour effectuer ensemble un diagnostic de cette situation, en débattre et formuler des propositions visant à améliorer la dynamique touristique du village.

Échanges riches et directs

Quarante professionnels de tous secteurs ont ainsi participé, avec les élus, à une soirée particulièrement riche en échanges très variés et animés. L’importance primordiale du tourisme pour l’économie locale n’échappe à personne, chacun et chacune des participants étant directement impliqué dans son propre métier. En confirmation, cette remarque du maire : « Sans le tourisme, La Salvetat est un village mort ! »

Des avis et des constats ont été émis sur l’état de la plage des Bouldouïres, sur celui du village et l’avenir de l’esplanade des Troubadours, sur l’opportunité et le devenir de la deuxième base nautique du Gua des Brasses, sur le besoin de développer une relation directe entre le village et le lac, sur la création d’un pôle culturel dans l’ancienne mairie, sur l’entretien des sentiers de randonnées, sur le prolongement de la saison touristique au-delà du mois de septembre, sur l’évolution du comportement touristique et l’obligation de s’y adapter, sur l’ambiance et l’accueil salvetois, sur le besoin d’améliorer la relation entre acteurs du tourisme, etc, etc…

Très directs, ces échanges entre participants et élus ont permis de dresser un état des lieux sans concession. Un mérite commun engendré par  une impérieuse  nécessité  tout  aussi  commune  :  Faire  vivre  le  village  de  La

etetrois540x360
Thibault Estadieu, maire de La Salvetat-sur-Agoût, animateur du débat

Salvetat-sur-Agoût en redorant un blason touristique terni par trop d’apathie. On remercierait presque EDF, les cieux et la conjoncture nationale d’avoir provoqué cela.

Pour les court et moyen termes

Alors, que faire ? Des réponses ont été formulées.

Venant des artisans et des commerçants, de l’office du tourisme : « Nous devons faire émerger de tout cela une volonté forte. Au-delà de l’état du village et de ses infrastructures commerciales, nous sommes concurrencés dans l’Hérault, il faut donc frapper fort, plus fort ! Sortons par le haut et faisons évoluer notre publicité en organisant une campagne promotionnelle au printemps prochain.

« Revoyons le calendrier des animations et étudions soixante animations sur soixante jours. Mettons sur pieds des états généraux de l’animation ! L’office de tourisme propose de fédérer les énergies et que tout le monde s’y mette ! Nous allons préparer un pré-programme avant Noël et travailler sur des idées… »

Du maire : « Pour la saison 2015, les animations de l’été seront donc transformées et améliorées. Les travaux d’aménagement de l’esplanade des Troubadours, point central du village, devraient être terminés.

« Une liaison pédestre entre le village et la base des Bouldouïres sera réalisée et prête pour l’été, parallèlement aux travaux du futur rond-point de l’usine d’embouteillage.

« Le projet d’une nouvelle piscine remplaçant l’actuelle, qui sera en partie couverte, avec solarium, jeux d’eau pour les enfants, jacuzzi, etc, doit « sortir » dans les six mois à venir. C’est un budget de plus ou moins 2 millions d’Euros, donc pour une réalisation un peu plus tardive. »

La rencontre du 5 novembre a été une « première » pour l’ensemble des participants. Une réunion-débat ouverte et sans ambage. Gageons que cet acte démocratique portera ses fruits. Il a, pour le moins, réveillé des consciences et motivé des esprits. Pour le plus, attendons les actes qui en découleront.

etedeux540x360
Face à leur devenir, les acteurs du tourisme salvetois ont multiplié les interventions
ete1
En dialogue avec les élus salvetois, quarante acteurs du tourisme, artisans, commerçants, hébergeurs et prestataires de services attentifs et réactifs
error: Désolé ! Ce contenu est protégé